LISBONNE D'UNE RIVE / L'AUTRE - Jean-Guy Ubiergo
LISBONNE D'UNE RIVE / L'AUTRE
Notre intérêt pour ce qui connecte et interagit, notre goût pour les territoires de la prospective, notre quête des possibles, notre implication dans le déclenchement de situations urbaines futures, notre exploration d’une rive à l’autre, d’une pensée à l’autre, d’une expression à l’autre, désigne pleinement les ponts pour interroger la ville dans ses nouvelles connections électives. Elément constitutif de l’annexion de nouveaux territoires par la métropole, le pont connecte des vis à vis, imprime une nouvelle circulation et crée une fluidité inédite. Son existence impacte en changeant la nature des rives et des territoires qu’il assemble. Ainsi le pont revient souvent comme métaphore de la volonté des peuples et des hommes d’oublier ce qui les sépare.

Le pont demeure bien l’objet de ce symbole fort de lien entre les hommes, symbole de la paix qu’ils sont capables d’instaurer à l’exemple de la (re)construction incessante des ponts de Mostar ou de Mitrovica dans le conflit des Balkans, ou même d’un retour à la liberté à l’exemple historique du pont du 25 Avril à Lisbonne, symbole de la destitution du dictateur Salazar pour l’affirmation de la jeune démocratie au Portugal en 1974. Ce symbole a-t-il alors le rôle d’homogénéisation ou celui de renforcement des diversités, connecte-t-il des différences, suscite-t-il des confrontations brutales ou a-t-il plutôt un effet d’harmonisation de la tension d’une rive à l’autre ? Par ce qu’il connecte et interroge aujourd’hui, le pont comme objet culturel de la métropole contemporaine est au centre de ce projet photographique.
Top